DEPUIS FÉVRIER 2008 « Le Dieu qui n'exista Jamais » par Ahmed DEEDAT, Spécialiste des Religions - L’ISLAM POUR L’HUMANITE JUSQU'A LA FIN DU MONDE / DEPUIS FEVRIER 2008
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 17:05

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

« Le Dieu qui n'exista Jamais »

par Ahmed DEEDAT, Spécialiste des Religions

Ouvrage de Notre Frère Ahmed Deedat Que Allah lui fasse Miséricorde

 

5 Le Dieu qui n'exista Jamais

http://www.ahmed-deedat.co.za 

http://islam.verite.free.fr/ahmed%20deedat/ 

Tout les Livres et Débats sur le territoire français de Ahmed Deedat traitant avec les Juifs et Chrétiens, et l’Islam on été Interdite par l’état du Taghout Français Maçonnique car les gouverneurs mécréants Athée et Luciférien de France sont effrayaient à l’idée qu’un jour le peuple français manipulé par la laïcité maçonnique puissent ce réveiller un jour des ténèbres à la lumière !

Citation :


L'Islam est la seule religion qui enseigne l'existence d'un Dieu "parfait". Un Dieu parfait, c'est-à-dire qui ne connaisse aucun "intrus" dans Sa Nature, ni Ses attributs : (Ribaat : Mise en ligne de la Traduction du Coran, par Mouhammad Hamidoulallah, 2000/2001, de tous les versets citer par Ahmed Deedat)

1. Dis: ‹Il est Allah, Unique.

2. Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.

3. Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus.

4. Et nul n'est égal à Lui›.

(Coran Sourate 112: 4 verset)

A Benoni, est apparu un homme, sans aucune qualification théologique et qui, pourtant, se présente comme étant un apôtre du Christ, envoyé par Dieu afin de convertir les musulmans au christianisme. Juriste de profession, il joue adroitement avec les mots et cite le Saint Coran, sans pourtant connaître un mot d'arabe, et mal à propos. Il veut convaincre les musulmans que Jésus (P) * était aussi un Dieu, ce qui pour nous est d'une totale aberration du fait que c'est une antithèse à la Perfection Absolue d'Allah (Subhana nahu wa ta `Aala !)

(P) * : Abréviation de la formule de révérence : "Que la Paix soit sur lui".

Ainsi, son dessein est de bouleverser le cours de la vérité: « Et dis: ‹La Vérité (l'Islam) est venue et l'Erreur a disparu. Car l'Erreur est destinée à disparaître›. (Coran Sourate Sourate 17: verset 81)

Il ne réussira pas car la Vérité est irréversible.

DEUX RAISONS

Il avance deux raisons pour prouver que Jésus (P) est Dieu :

"Lorsque nous évoquons Jésus, en tant que divinité (ou même Dieu par exemple), nous ne parlons pas du Père ! Il est un avec le Père et donc partage sa nature."
"Il est en tous points semblable au Père, mais il n'est pas le Père."


En résumé, selon lui, Jésus (P) est Dieu car il partage l'essence de Dieu et il est en tous point identique à Dieu. Ces deux raisons qui doivent prouver la divinité de Jésus (P) sont si puériles qu'elles reflètent bien la profondeur de ses connaissances juridiques.

De nombreuses citations de la Bible sont données ci-après et démontrent que Jésus (P) ne partageait pas l'essence de Dieu, et qu'il ne lui était pas semblable. Il ne pouvait donc pas être Dieu. Nous avons cité la Bible sans commentaires, car la Bible parle d'elle-même ! Dire que Jésus (P) est Dieu n'est pas seulement une plaisanterie relative à la Divinité, mais aussi un blasphème, de la pire sorte et une insulte pour l'intelligence humaine."

(Note : sauf avis contraire, toutes les citations de la Bible émanent de la Version Autorisée. Dans les titres et sous-titres nous évoquons Jésus comme étant "Dieu", entre guillemets, afin de démontrer l'ABSURDITÉ de la revendication de cet homme qui fait de Jésus : Dieu !).

LA NAISSANCE DE DIEU

"Dieu" est né de la descendance de David : "Il concerne son Fils, né de la descendance de David selon la chair." (Romains 1:3)

"Dieu" était le fruit des descendants de David : "Comme il était prophète et qu'il savait que Dieu lui avait juré par serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône." (Actes 2:30)

Les ancêtres de "Dieu" : "Généalogie de Jésus-Christ, fils d'Abraham" (Matthieu 1:1)

Le sexe de "Dieu" : Quand le huitième jour fut accompli, il fut circoncis et fut appelé Jésus..." (Luc 2:21)

Comment Marie conçut et donna le jour à "Dieu". Marie conçut Jésus comme toutes les autres femmes : "Pendant qu'ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva" (Luc 2:6) ce qui signifie qu'elle traversa toutes les étapes de la grossesse, qu'elle accoucha comme toutes les autres femmes enceintes : "Elle était enceinte et elle criait dans le travail et les douleurs de l'enfantement" (Apocalypse 12:2)

"Dieu" téta le sein d'une femme : "Tandis que Dieu parlait ainsi, une femme éleva la voix du milieu de la foule et lui dit : Heureux le sein qui t'a porté et les mamelles qui t'ont allaité !" (Luc 11:27)

Le pays d'origine de "Dieu" : "Jésus était né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode." (Matthieu 2:1)

La profession de "Dieu" : "N'est-ce pas le charpentier...?" (Marc 6:3), "n'est-ce pas le fils du charpentier...?" (Matthieu 13:55)

Le moyen de transport de "Dieu" : "... Voici que ton roi vient à toi; plein de douceur et monté sur une ânesse..." (Matthieu 21:5) "Jésus trouva un ânon et s'assit dessus." (Jean 12:14)

Boisson et nourriture de "Dieu" : "Le Fils de l'homme est venu, mangeant et buvant et l'on dit : C'est un homme qui fait bonne chair et un buveur de vin, un ami des péagers et des pêcheurs." (Matthieu 11:19, Luc 7:34)

Pauvreté de "Dieu" : "Jésus lui dit : Les renards ont des tannières, et les oiseaux du ciel ont des nids, mais le Fils de l'homme n'a pas où reposer sa tête." (Matthieu 8:20)

Les maigres richesses de "Dieu" : "Sandales de Jésus" (Luc 3:16) "Ses vêtements... sa tunique" (Jean 19:23)

"Dieu" était un juif dévot : "Vers le matin, pendant qu'il faisait encore très sombre, il se leva et sortit pour aller dans un lieu désert où il se mit à prier" (Marc 1:35)

"Dieu" était un citoyen loyal : Jésus fut un bon citoyen, loyal à César. Il dit : "... Rendez donc à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu" (Matthieu 22:21) Il payait ses taxes régulièrement. (Matthieu 17:24-27)


LA FAMILLE DE DIEU

"Dieu" était le fils de Joseph : "Philippe trouva Nathanaël et lui dit : Nous avons trouvé celui dont il est parlé dans la loi de Moïse et dans les prophètes, Jésus de Nazareth, fils de Joseph" (Jean 1:45).

Les frères et beaux frères de "Dieu" : "Il se rendit dans sa patrie et se mit à enseigner dans leur synagogue de telle sorte qu'ils étaient étonnés et disaient : D'où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? N'est-ce pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s'appelle-t-elle pas Marie ? Et ses frères, Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Et ses soeurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D'où lui vient donc tout cela ? (Matthieu 13:54-56)


LE DEVELOPPEMENT DE "DIEU"

Le développement spirituel de "Dieu" : "Or le petit enfant grandissait et se fortifiait : il était rempli de sagesse..." (Luc 2:40)

Le développement mental, physique et moral de "Dieu" : "Et Jésus croissait en sagesse, en stature et en grâce, devant Dieu et devant les hommes." (Luc 2:52)

"Dieu" avait douze ans lorsque ses parents le conduisirent à Jérusalem : "Ses parents allaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Lorsqu'il eut douze ans, ils y montèrent selon la coutume de la fête." (Luc 2:41-42)

L'impuissance de "Dieu"; Jésus dit : "Moi, je ne peux rien faire par moi-même..." (Jean 5:30)

"Dieu" ne connaissait pas le temps : Jésus dit :"Pour ce qui est du jour ou de l'heure, personne ne les connait, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais le Père (seul)" (Marc 13:32)

"Dieu" ne connaissait pas les saisons : "Le lendemain, comme ils sortaient de Bethanie, Jésus eut faim. Apercevant de loin un figuier qui avait des feuilles, il alla voir s'il y trouverait quelque chose, mais s'en étant approché, il n'y trouva que des feuilles, car ce n'était pas la saison des figues." (Marc 11:12-13)

"Dieu" était illettré : "On était déjà au milieu de la fête, quand Jésus monta au temple, et il enseignait. Les juifs s'étonnaient et disaient : Comment connait-il les Ecritures lui qui n'a pas étudié ?" (Jean 7:14-15)

"Dieu" apprenait grâce à l'expérience : "Il a appris, bien qu'il fut le Fils, l'obéissance parce qu'il a souffert " (Hébreux 5:7-8)


LA TENTATION DE "DIEU"

Le diable soumit "Dieu" à la tentation 40 jours durant : "Aussitôt l'Esprit poussa Jésus dans le désert. II passa dans le désert quarante jours, tenté par Satan..." (Marc 1:12-13)

Le diable soumit "Dieu" à la tentation continuellement : "Après avir achevé de le tenter, le diable s'éloigna de lui jusqu'à une autre occasion" (Luc 4:13)

Comme les Pécheurs, "Dieu" fut soumis à la tentation de toutes choses : "... mais il a été tenté comme nous à tous égards sans (commettre de) péché" (Hébreux 4:15)

Le vrai Dieu ne peut pas succomber à la tentation du mal : "... Dieu ne peut être tenté par le mal et ne tente lui même personne." (Jacques 1:13)

Seuls ceux qui ne sont pas Dieu peuvent être soumis à la tentation du mal : "Mais chacun est tenté, parce que sa propre convoitise l'attire et le séduit " (Jacques. 1:14)


LA MISSION DE "DIEU"

La confession et le repentir de "Dieu"; Avant que débute son ministère public : "Alors Jésus vint ... vers Jean, pour être baptisé par lui" (Matthieu 3:13). "... en confessant leurs péchés" (Matthieu 3:6). "... en vue de la repentance." (Matthieu 3:11)

"Dieu" ne vint pas pour sauver les pécheurs : "Lorsqu'il fut en particulier, ceux qui l'entouraient avec les douze l'interrogèrent sur la parabole. II leur dit : C'est à vous qu'a été donné le mystère du royaume de Dieu, mais pour ceux du dehors, tout se passe en paraboles, afin que tout en regardant bien, ils ne voient pas et qu'en entendant bien, ils ne comprennent pas, de peur qu'ils ne se convertissent et qu'il ne leur soit pardonné" (Marc 4:10-12)


LES ORIGINES DE "DIEU"

"Dieu" était un juif tribal : "Le lion de la tribu de Juda." (Révélation 5:5)

"Dieu" vint seulement pour les juifs : "Il répondit : je n'ai été envoyé qu'aux brebis perdues de la maison d'Israël." (Matthieu 15:24)

La discrimination raciale de "Dieu" : "Tels sont les douze que Jésus envoya après leur avoir donné les recommandations suivantes : N'allez pas vers les païens, et n'entrez pas dans les villes des Samaritains; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël." (Matthieu 10:5-6)

Selon "Dieu", les Gentiles sont des chiens : "... Il n'est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens." (Matthieu 15:26)

Le royaume de "Dieu" : "Il (Jésus) règnera sur la maison de Jacob éternellement et son règne n'aura pas de fin."(Luc 1:33)

Les titres de "Dieu" : "Le roi des juifs." (Matthieu 2:2) "Le roi d'Israël." (Jean 1:49; 12:13)


UN "DIEU" QUI N'A RIEN D'UN DIEU

Un "Dieu" affamé : "Il jeûna quarante jours et quarante nuits, puisqu'il eut faim." (Matthieu 4:2) "Le matin, en retournant à la ville, il eut faim." (Matthieu 21:18) "Le lendemain, comme ils sortaient de Bethanie, Jésus eut faim." (Marc 11:12)

Un "Dieu" assoiffé : "... Jésus ... dit ... J'ai soif." (Jean 19:28)

Un "Dieu" endormi : "... Et lui, il dormait" (Matthieu 8:24). "... Jésus s'endormit ..." (Luc 8:23) "Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin." (Marc 4:38)

Un "Dieu" épuisé : "... Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits..." (Jean 4:6)

Un "Dieu" qui gémit : "... il frémit en son esprit et fut troublé." (Jean 11:33) "Jésus, frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au tombeau..." (Jean 11:38)

Un "Dieu" qui pleure : "Jésus pleura." (Jean 11:35)

Un "Dieu" triste : "... et il commença à être saisi de tristesse et d'angoisse." (Matthieu 26:37) "Et il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu'à la mort..." (Matthieu 26:38)

Un "Dieu" hystérique : "... et il commença à être saisi d'effroi et d'angoisse." (Marc 14:33)

Un "Dieu" faible : "Alors un ange lui apparut du ciel, pour le fortifier" (Luc 22:43)


LE DIEU "GUERRIER"

La méthode forte de "Dieu" : "Il entra dans le temple et se mit à chasser les marchands." (Luc 19:45) "La Pâque des juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem. Il trouva établis dans le temple les vendeurs de boeufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs. II fit un fouet de corde et les chassa tous hors du temple, ainsi que les brebis et les boeufs; il dispersa la monnaie des changeurs, renversa les tables." (Jean 2:13-15)

Le "Dieu" de la guerre; Jésus dit : "Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée." (Matthieu 10:34)

Le "Dieu" qui croise le fer; Jésus dit : "... que celui qui n'a pas d'épée vende son vêtement et en achète une" (Luc 22:36)


LE "DIEU" EN FUITE

"Dieu" en proie à la punique : "Après cela, Jésus parcourait la Galilée, car i! ne voulait point parcourir la Judée, parce que les juifs cherchaient à le faire mourir." (Jean 7:1)

"Dieu" prit de peur devant les juifs : "Dès ce jour, ils résolurent de le faire mourir. Jésus donc ne circula plus ouvertement parmi les juifs..." (Jean 11:53-54)

"Dieu" tourne les talons : "Ils cherchèrent encore à l'arrêter; mais il s'échappa de leurs mains." (Jean 10:39)

"Dieu" se cacha pour fuir : "Là-dessus, ils prirent des pierres pour les lui jeter; mais Jésus se cacha et sortit du temple." (Jean 8:59)


L'ARRESTATION DE "DIEU"


Un ami trahit le secret de la cachette de "Dieu" : "Judas, qui le livrait, connaissait l'endroit, parce que Jésus et ses disciples s'y étaient souvent réunis. Judas prit donc la cohorte et des gardes envoyés par les principaux sacrificateurs et les Pharisiens, et s'y rendit avec des torches, des lanternes et des armes." (Jean 18:2-3) "Dieu" fut arrêté, lié et emmené : "La cohorte, le tribun et les gardes des juifs saisirent alors Jésus et le lièrent " (Jean 18:12)

"Dieu" fut humilié : "Les hommes qui tenaient Jésus se moquaient de lui et le frappaient. Ils lui voilaient le visage et l'interrogeaient, en disant : Devine qui t'a frappé." (Luc 22:63-64) «Là-dessus, ils lui crachèrent au visage et lui donnèrent des coups de poings; d'autres le giflèrent..." (Matthieu 26:67)

"Dieu" sans défense : "... un des gardes qui se trouvaient là donna une gifle à Jésus..." il dit "... si j'ai bien parlé, pourquoi me frappes-tu ?" (Jean 18:22-23)

"Dieu" condamné à mort : "... Tous le condamnèrent comme passible de mort " (Marc 14:64) "Ils répondirent: II est passible de mort" (Matthieu 26:66)

"Dieu" muet et docile : "... II a été mené comme une brebis à l'abattoir. Et comme un agneau muet devant celui qui le tond. Il n'ouvre pas la bouche" (Actes 8:32)

(Ribaat : Voir l’Evangile de Barnabé, véritable apôtre de Jésus, sur la véritable histoire en effet, c’est Juda transformé en « jésus » qui fut crucifier, en réponse à sa traitrise, Allah donc sauva Jésus des comploteurs, LIENS DE TELECHARGEMENT :

http://islammedia.free.fr/livres/35_evangile_de_Barnabe.pdf

http://islammedia.free.fr/Pages/barnabe.html

http://www.aimer-jesus.com/evangile_barnabe_texte.php

 


LA SOI-DISANT FIN DE "DIEU"

Le "Dieu" mourant : "Mais Jésus jeta un grand cri, puis il expira." (Marc 15:37)

Le "Dieu" que l'on disait mort et décédé : "... Christ ... est mort ..." (Romains 5:6) "... Jésus ... déjà mort ..." (Jean 19:33)

Le soi-disant corps de "Dieu" : "Il (Joseph d'Arimathie) se rendit vers Pilate et demanda le corps de Jésus. Alors Pilate ordonna de le lui remettre." (Matthieu 27:58) Le linceul de "Dieu" :"Joseph prit le corps; l'enveloppa d'un linceul immaculé." (Matthieu 27:59) L'oraison funèbre du dernier et regretté "Dieu" : "Le centurion à la vue de ce qui était arrivé, glorifia Dieu et dit : Réellement cet homme était juste." (Luc 23:47)

(Ribaat : Allah dit :

(Coran, Sourate 3 verset 55).

Allah le Très Haut : « (Rappelle- toi) quand Allah dit: "Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre, t’élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n'ont pas cru et mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c’est vers Moi que sera votre retour, et Je Jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez.»

(Saint Coran Sourate 4, verset 155 -158)

L’évocation par Allah de la montée de Jésus constitue un démenti des juifs qui prétendent l’avoir tué. A quoi le Très Haut rétorque : « (Nous les avons maudits) à cause de leur rupture de l'engagement, leur mécréance aux révélations d'Allah, leur meurtre injustifié des prophètes, et leur parole: "Nos cœurs sont (enveloppés) et imperméables". En réalité, c'est Allah qui a scellé leurs cœurs à cause de leur mécréance, car ils ne croyaient que très peu. Et à cause de leur mécréance et de l'énorme calomnie qu'ils prononcent contre Marie, et à cause de leur parole: "Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah"... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude: ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué, mais Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage. »

ALLAH DIT LA VERITE

 


CONCLUSION
Selon cet homme qui se dit être « l'apôtre du Christ », Jésus serait Dieu parce que :

Il partageait la nature divine,
Il était en tous points comme Dieu.

Mais, d'après les versets de la Bible cités ci-dessus, il apparaît que Jésus n'a ni partagé l'essence divine de Dieu, ni ne fut en tous points identiques à Dieu. Ainsi, il n'est absolument pas Dieu ! A présent, il appartient à ce chrétien de faire la preuve que Jésus est Dieu. Soit il prouve que Jésus est Dieu, ou il doit alors reconnaître qu'il est polythéiste. Malgré les ruses et les tours de prestidigitation qu'il utilise dans son métier, il ne pourra jamais prouver que Jésus est Dieu ! Lui et ses amis prédicateurs en faveur du Christ ne réussiront jamais à convaincre les musulmans que Jésus était autre chose qu'un homme et un prophète de Dieu, envoyé dans la maison d'Israël pour y porter la bonne nouvelle de l'avènement du royaume de Dieu. Une prophétie qui s'accomplit avec l'avènement du Saint Prophète Mohammed (P) (Sallah lahu alaihi wa sallam)!

(Ribaat : Voir l’Evangile de Barnabé, véritable apôtre de Jésus, Jésus qui Prophétise explicitement la Venue de Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui), la preuve de nos qui fait allusion au royaume d’Allah sur terre, est que l’Islam est LA SEUL RELIGION qui touche les cœurs des hommes  et des femmes DANS LE MONDE et en constante augmentation sans jamais fléchir, année après année, jours après jour )

Les traductions des citations coraniques ont été tirées de l'Essai d'interprétation du Coran inimitable. Traduction par Denise Masson, revue par Dr Sobhi al-Saleh, Gallimard, Bibliothèque de la Pléïade, 1967. (Ribaat : Remplacer par la traduction de Mouhammad Hammidallah qui respecte la transcription intraduisible du Nom Propre Du Dieu Unique : Allah !)

Les traductions des citations bibliques ont été tirées de "La Sainte Bible", traduite d'après les textes originaux hébreu et grec. Nouvelle version Segond Révisée. Société biblique Française, Paris, 1978.


 

IL N’Y A DE DIEU QUE ALLAH

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : L’ISLAM POUR L’HUMANITE JUSQU'A LA FIN DU MONDE / DEPUIS FEVRIER 2008
  • L’ISLAM POUR L’HUMANITE JUSQU'A LA FIN DU MONDE / DEPUIS FEVRIER 2008
  • : RIBAAT: Aux Musulmans et Musulmanes, voulant réveiller la Ummah! Aux Gens du Livre (Juifs et Chrétiens), voulant enfin marcher sur le Chemin Droit et connaitre la Vérité! Aux Athées voulant enfin connaître leurs Créateur! A tous les autres voulant vivre dans la miséricorde d’Allah Une seule et unique solution: Le Rappel du Message de l'Islam!: Pas de dieu autre que Allah, L’Unique et sans Associé, Et Mohammed s.a.w est le Messager d’Allah.LA ILAHA ILALLAH MOHAMMADAN RASOULOULAH
  • Contact

Rechercher