DEPUIS FÉVRIER 2008 Biographies, Livres et Vidéos du Musulman Ahmed DEEDAT : Spécialiste des Religions (qu’Allah lui fasse Miséricorde) - L’ISLAM POUR L’HUMANITE JUSQU'A LA FIN DU MONDE / DEPUIS FEVRIER 2008
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 23:18

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

Biographies, Livres et Vidéos du Musulman Ahmed DEEDAT : Spécialiste des Religions (qu’Allah lui fasse Miséricorde)

Notre Frère Ahmed Deedat Que Allah lui fasse Miséricorde

Ces Livres ont été interdits par l’Etat Taghout de France, qui prouve que l’Islam est la Vérité, sans parler des débats en territoire français interdite aussi !

 

1 AHMED DEEDAT 

 

Site, Ouvrages, Vidéos du Professeur Musulman Ahmed Deedat spécialiste incontesté des religions comparé et Homme de Da’wah Mondiale pour la défense de l’Islam, qu’Allah te Fasse Miséricorde Frère de foi.

Ton Ame est partie vers Allah,

Ton Corps est resté dans la Tombe,

Tes Œuvres toujours présentent sur Terre,

Au Service de la Vérité,

Tel un Fleuve rafraichissant pour les Assoiffés de Vérité,

Par la Permission d’Allah. 

 

http://islam.verite.free.fr/ahmed%20deedat/

5 Vidéos du Professeur à télécharger :

- Informations sur Ahmed Deedat (3 minutes)

- Jésus et Mohammed (44 minutes)

- La Bible est-elle la réelle Parole de Dieu (30 minutes)

- Porte ouverte sur l'Islam (33 minutes)

- Le Miracle du Coran (44 minutes)

(Ces vidéos nous sont offertes par Islamya.net avec l'accord des éditions Ramou)

12 Livres de AHMED DEEDAT disponible (Numérisé par les frères ali13 et JeB) :

 

- Le Grand débat                                 

7-GRAND-DEBAT-Ahmed-Deedat-vs-Jimmy-Swaggart-copie-1.JPG
 

L'association des Etudiants Islamiques de Louisiane nous a envoyé un SOS pressant pour que soit organisé un débat avec le Révérend Jimmy Swaggart Monsieur Ahmed Deedat a immédiatement accepté.

- La bible est-elle la parole de Dieu ?

 

8 Bible est elle parole de dieu Deedat vs Scroggie

Le Docteur W. Graham Scroggie répond à la question posée "La Bible, est-elle la parole de Dieu ?" par un livre intitulé: "Elle est d'essence humaine et cependant divine".

- Mohammed le successeur naturel du Christ

9 Mohammed succeseur naturel du christ


"Et annonçant I'arrivée d'un prophète qui viendrait après moi et dont le nom serait Ahmed" . Saint Coran 61:6 Les successions sont souvent liées à des droits...

- Le Christ dans l'Islam

2 Le Christ dans l'Islam
 

Mr Bill Chalmers commentait : "Je crois que nous pouvons dire à partir de cette discussion qu'il y a dans l'islam, plus de tolérance pour le fondateur du christianisme, qu 'il n'y en a dans le christianisme pour le fondateur de l'islam.

 - Quel est son nom? 

10-Quel-est-son-nom-copie-1.JPG
 

Un missionnaire chrétien demanda "Quel est son nom ?", faisant allusion à Dieu. Je me Levai pour répondre mais avant que je n'ai eu le temps d'ouvrir la bouche devant le micro, il voulut répondre à sa propre interrogation

- Le Dieu qui n'exista jamais

 

5-Le-Dieu-qui-n-exista-Jamais-copie-1.JPG
 

A Benoni, est apparu un homme, sans aucune qualification théologique et qui, pourtant, se présente comme étant un apôtre du Christ, envoyé par Dieu afin de convertir les musulmans au christianisme. Juriste de profession, il joue adroitement avec les mots ...

- Quel étais le signe de jonas?

4 Quel était le signe de Jonas


 

Le nom qui fut transmis à Marie pour son fils avant même sa naissance était Jésus et non Christ. Ce fut seulement après le baptême, reçu des mains de Jean Baptiste, que Jésus déclara être le Christ. Les juifs ne furent pas de ceux qui acceptèrent cela comme une vérité. Ils exigèrent une preuve! 

- Résurrection ou ressuscitation?

 

3 Résurrection ou ressuscitation

La résurrection de Jésus-Christ de Nazareth est soit l'acte suprême de toute l'histoire, soit une invention flagrante et délibérée imposée aux adeptes du christianisme. Le personnage principal de la croyance chrétienne est-il réellement revenu des morts ?

- Le Coran le Miracle des Miracles

11 Le Coran Miracle des miracles
 

Il est impératif d'avoir une idée claire de ce que nous en tendons par le mot "miracle". Voici quelques définitions

- Mohammed dans les écritures bibliques

12 Mohammed dans les écritures Biblique


 

Dis : "Que penseriez-vous s'Il (le Coran) était (réellement révélé par Allah et que vous n'eussiez pas cru; alors qu'un témoin, parmi les enfants d'Israël, en atteste de la conformité avec son pareil (écriture sainte précédemment révélée)... (Coran 46:10)

- Mohammed le plus grand

13 Mohammed le plus grand
 

Il y a environ dix ans, un de mes cousins éloignés, M. Mohammed Muhtar me remit une citation dactylographiée de l'historien français Lamartine. La citation tendait à démontrer que Mohammed, le Prophète de l'Islam, était le plus grand homme qui ait jamais vécu.

- Les arabes et Israël

 

14 les arabes et israel


 

 "Tout d'abord, avant de poursuivre la lecture de cet ouvrage, regardez encore une fois la couverture du livre. Elle ne contient aucun truquage. Tout d'abord, vous y voyez une femme musulmane qui vient de tirer son "petit David" des griffes des soldats israéliens.  Puis...

Visitez le site officiel du Sheikh Ahmed Deedat

http://www.ahmed-deedat.co.za 

 

De nombreux livre de l’auteurs Ahmed Deedat sont censurés en France :

          Le Christ dans l'Islam

          Dieu dans la doctrine chrétienne

          Qui bougea la pierre

          Est-ce que le Christ est Dieu ?

          Le Problème de la crucifixion du Christ, entre la vérité et le mensonge

          Comment Salman Rushdie a leurré l'Occident

          Ahmed Deedat entre Evangile et Coran

          Crucifixion ou Cruci-fiction

          Deedat affronte le pasteur de l'Eglise de Suède

          Le Coran, miracle des miracles

          Israël et les Arabes, conflit ou réconciliation

          Quel est son nom ou Allah dans le judaïsme, le christianisme et l'islam

          Mohammed, modèle suprême

          Le Musulman en prière

          La Bible est-elle la parole de Dieu ?

          Mohammed ou le successeur naturel du Christ

          Dialogue avec un missionnaire

L’Auteur Musulman Ahmed Deedat spécialiste des Religions :

Ahmed Deedat (1918-2005), né à Tadkeshvar dans la Province de Surat, est un théologien musulman indien qui s'est intéressé à la comparaison des religions. Il était connu pour ses nombreux débats publics inter-religieux avec les chrétiens évangéliques, mais aussi pour ses conférences, concentrées principalement sur l'Islam, le Christianisme et la Bible.

Il meurt le 8 aout 2005, suite à une longue maladie. Qu’Allah lui face Miséricorde

Biographie

Le père d'Ahmed Deedat avait émigré en Afrique du Sud peu de temps après la naissance de son fils. À l'âge de neuf ans, Deedat le rejoignit dans ce qui est maintenant connu comme le KwaZulu-Natal. Sa mère est morte peu de mois après son départ. Sérieux et appliqué, Deedat pouvait surmonter la barrière de la langue et se montra bon élève. Il dû cependant commencer à travailler à l'âge de seize ans.

Il travaillait comme vendeur dans un magasin de meubles et rencontrait de temps en temps des chrétiens, ce qui explique son goût pour les comparaisons religieuses.

Deedat indique que le livre "Izharul-Huqq", écrit par Rahmatullah Kairanhvi, a été pour lui une source d'inspiration.

La première conférence de Deedat, intitulée "Mohammed : Messager de paix", eu lieu en 1942 devant une assistance de quinze personnes.

Parmi les amis intimes de Deedat on trouve Goolam Hoosein Vanker et Taahir Rasool. Les trois musulmans formèrent un cercle d'étude destiné à étudier le Coran. En 1954, il entame une carrière de conférencier sur l'Islam. En 1957, il fonde l'IPCI (Centre International de Propagation de l'Islam). Ahmed Deedat devient son président et le reste jusqu'en 1996.

Débats

Son succès grandissant, Deedat s'est engagé dans une large palette d'activités durant les trois décennies suivantes. Le Dawa devient le facteur dominant de sa vie. Tout en continuant ses conférences, il a plus tard écrit un grand nombre de livres sur des sujets divers tels que le Christianisme, l'Islam, le Conflit israélo-arabe. Une bonne partie de ces livres sont censurés en France.

Ses discussions ont été mises en ligne sur certains emplacements tels que Youtube. Certaines de ses conférences ont été rassemblées dans un livre intitulé "Le choix : L'islam et le christianisme".

Archive The life of Shaikh Ahmed Deedat  By Asim Khan

Asim Khan, The life of Shaikh Ahmed Deedat, nécrologie d'Al Jazeera, 20 août 2005

15 Ahmed Deedat et roi Faisal

Ahmed Deedat received the King Faisal Award

In the Muslim world and many parts of the globe, South Africa is known not only for Nelson Mandela but for Muslim scholar Shaikh Ahmed Deedat, famous for his passionate and witty inter-religious public debates.

Deedat suffered a stroke in 1996 that left him paralysed and without the power of speech. Doctors said he would not live, but Deedat continued to work, finally passing away on 8 August from kidney failure. He was 87.

As messages of support and sympathy poured into the offices of the Islamic Propagation Centre International (IPCI) – the centre he established - its director, Rafik Hassan, told Aljazeera.net: "Shaikh Ahmed Deedat's legacy lives.

"He motivated and inspired millions of people around the globe and from different religions and backgrounds."

One admirer, Hani Abu Fuad, a Palestinian student in Jordan, said South Africa is famous for two remarkable personalities: Mandela and Deedat. "These are our heroes," he told Aljazeera.net.

Deedat sought to dispel "myths and lies about Islam and Christianity" through books such as Crucifixion or Cruci-Fiction? and What the Bible says about Muhammed, said former IPCI director and personal friend Fuad Hendricks.

 A stroke in 1996 left Ahmed

Deedat paralysed

"Shaikh Deedat made people question their belief system and seek answers. He even made Muslims revisit their theories of faith," Hendricks said.

"He became a specialist on the Bible. His mission was the reaffirmation that Jesus (peace be upon him) needed to be understood and appreciated as a prophet of Allah as Adam, Moses and Muhammad (peace be upon them) were," Hendricks added.

Early years

Deedat was born in India’s Surat province in 1918. His father, a tailor, immigrated to South Africa soon after. In 1927, Deedat joined him in the city of Durban, on the east coast of South Africa.

The young Deedat excelled at school, but poverty forced him to leave and start work when he was 16. It was as a furniture salesman that Deedat encountered missionaries sent to convert non-Christians and where he began to think about comparative religions.

 

Deedat is considered by many to be more a scholar of the Bible than the Quran.

Unsung heroes

Among Deedat's close friends were Goolam Hoosein Vanker and Taahir Rasool, whom many refer to as "unsung heroes" of Deedat's career.

They formed a study circle to look at the teachings of the Quran, and in 1956 Deedat and Vanker set up the IPCI in Durban.

Deedat delivered his first public lecture in 1942 at what was then the Avalon Cinema in Durban. His topic was Muhammad: Messenger of Peace.

Over the next four decades, Deedat immersed himself in studying and memorising the Bible and Quran, conducting lectures and public debates the world over. He wrote more than 20 books, now published in numerous languages.

16 Ahmed Deedat

Ahmed Deedat was known for his debates with evangelical figures

He delivered thousands of lectures around the world, engaged Christian evangelists such as Jimmy Swaggart in public debate and talked with numerous Christian organisations and clerics in America. According to his website, www.ahmed-deedat.co.za, he invited the late Pope John Paul II to a debate and to embrace Islam.

Deedat was commended by Mandela and received the King Faisal Award from Saudi Arabia in 1986 for outstanding services to Islam.

Ebrahim Jadwat, a close family friend and secretary-general of the IPCI, told Aljazeera.net: "Shaikh Deedat is an inspiration to us and helped Muslims restore their dignity, especially after defeating the likes of Christian evangelist preacher Jimmy Swaggart."

Another of Deedat’s famous debates was with Bishop Josh McDowell in Durban in 1981 on Was Christ Crucified?

"He beat the missionaries by questioning them with reason," says Jadwat.

Communication

Deedat’s stroke left him unable to speak, swallow or show expression.

"But his brain was as sharp as it had always been," says his son, Yusuf Deedat. "He could see and hear, he could laugh and cry, and he could blink. And more importantly, he could reason."

During this time, Deedat’s wife cared for him at their home.

"She was my father's backbone, a pillar of strength and support throughout his life. Hawa Deedat motivated my father and believed in his mission more than the shaikh himself," Yusuf said.

Despite his condition, Deedat was able to discuss politics and debate with members of the Christian clergy who visited him. Using a grid of the alphabet, Deedat signalled with a blink for 'yes' or a widening of the eyes for 'no', guiding his son to spell out words letter by letter.

The grid consisted of rows numbered one to five. Row one had letters A to E, row two letters F to J, and so on.

Shortly before his death, Deedat told Aljazeera.net: "Since my illness I have learnt to laugh and cry easily."

Bin Laden Centre

The office of the IPCI on Grey Street in Durban gained notoriety in the West because of its former name – the Bin Laden Centre.

"He motivated and inspired millions of people around the globe and from different religions and backgrounds"Rafik Hassan, IPCI director

In the aftermath of 11 September 2001, the name drew more attention. Journalists from all over the world also descended on Deedat's home, wanting to know his relationship with the bin Laden family :

Yusuf recalls: "Among the first questions the media asked the bedridden Shaikh was: ‘Did Shaikh Deedat know the bin Laden family?’ My father used to say: 'Yes'."

Yusuf would then explain on his father's behalf: "I did know the bin Laden family quite closely. In fact, the most senior bin Laden, Shaikh Muhammad, had contributed the largest chunk of money during the building of the IPCI. Therefore, when the building was completed, we felt that it was the honourable thing to do and we should name it Bin Laden Centre after the family, and we did.

"Many years later, I met Shaikh Muhammad bin Laden and told him what we did. The senior bin Laden humbly declined the honour, saying that if the family had donated 100% of the building's expenses, he might have thought about it, but for this reason the offer cannot be accepted. So we reluctantly had to remove the family's name."

At his bedside

Right up to his death, Deedat was studying. He dictated tracts and continued his communication with people around the world.

"The latter part of the shaikh's career was extremely focused," Hendricks said.

In his room, Deedat had two framed quotations by his bedside.

One was a verse from the Quran, Chapter 21, The Prophets: "And (remember) Job, when He cried to his Lord, 'Truly distress has seized me, but Thou art the Most Merciful of those that are merciful'."

The second read: "There is no end to what a man can achieve if he does not mind who gets the credit."

Source: Aljazeera

Traduction du message de l'IPCI rendant hommage au Sheikh Ahmed Deedat rahimahoullah.

Ustaad Sheikh Ahmed Deedat, l'icône du monde musulman a rendu l'âme

Un message de la part du conseil d’administration, du directeur et de l’équipe de l’IPCI

Tôt ce matin, le 8 août 2005 / 2 Rajab 1426, Sheikh Ahmed Hoosen Deedat est retourné à son Créateur (Allah le Dieu Unique des hommes). C’était après avoir subi une sévère attaque qui le laissa paralysé pendant plus de neuf ans. Tout au long de cette période, il a gracieusement persévéré malgré des conditions personnelles des plus difficiles, n’oubliant jamais sa responsabilité de da’i (prédicateur islamique) et d’ambassadeur de l’Islam. Il a continué d’inspirer, d’éduquer, de défier et d’informer des gens au sujet du message universel de l’Islam.

C’est en l’occasion solennelle de son décès que nous saluons l’esprit courageux et le travail phénoménal de cette personnalité mondialement connue, un héros du monde musulman, ou plutôt, un véritable héros des croyants du monde entier !

Sheikh Ahmed Hoosen Deedat est né le 1er juillet 1918 dans le district de Surat en Inde. Son père émigra avec lui en Afrique du Sud en 1927. Ahmed Deedat était un élève très brillant et excellait à l’école. Le manque de moyens financiers interrompit ses études et, à l’âge précoce de 16 ans, il fut embauché dans le premier d’une longue série d’emplois comme assistant chez des détaillants.

Après avoir lu un livre intitulé Izharul Haq (la vérité dévoilée), un livre traitant d’un débat avec les missionnaires chrétiens dans ce qui était alors les Indes anglaises, Sheikh Deedat fut poussé à s’orienter vers le domaine de la Dawah (activité missionnaire islamique) pour arrêter la vague d’attaques chrétiennes contre l’Islam.

Pendant les quatre décennies suivantes, il s’engagea en profondeur dans une série d’activités. Il dirigea des cours d’études bibliques, des conférences et des débats dans le monde entier. Il établi le premier séminaire islamique en Afrique du Sud pour entraîner les propagateurs de la religion au Assalaam educational Institute à Braemar.

Il est le fondateur de la plus grande organisation islamique de Dawah dans le monde, the Islamic Propagation Center International (IPCI) et était également son président.

Il a publié plus de 20 livres et distribué des millions de copies gratuites d’ouvrages et de pamphlets dans le monde entier. De nombreuses publications de Sheikh Deedat ont été traduites dans beaucoup de langues : russe, urdu, arabe, bengali, bangladeshi, français, amharique, chinois, japonais, mayalam, indonésien, zoulou, afrikaans, néerlandais, norvégien et bien d’autres encore.

Il a donné des centaines de conférences dans le monde entier, traversant tous les continents et défiant avec succès dans des débats public certains des plus grands noms parmi les évangélistes chrétiens.

Les débats et les conférences de Cheikh Deedat sont disponibles dans le monde entier en cassette vidéo et en DVD dans plusieurs langues.

Sa carrière dans le domaine de la religion comparée l’amena à voyager à travers les cinq continents et à dialoguer avec les leaders du monde protestant aux Etats-Unis et avec le pape Jean Paul II.

Son attitude dans la défense de la vérité était tellement ferme que Sheikh Deedat se vit refuser l'entrée en France et au Nigeria sous prétexte qu'il "causerait des troubles civils".

Sheikh Deedat a également reçu au IPCI un appel téléphonique de l’ancien président Nelson Mandela en personne, qui était en Arabie Saoudite à ce moment là, le félicitant pour son statut d’icône dans le monde musulman.

Il a été récompensé par le prestigieux King Faisal Award en 1986 pour ses bons et loyaux services rendus à l’Islam dans le domaine de la propagation.

Qu’Allah le tout-puissant bénisse son âme, accepte ses efforts pour la cause de la da’wah et octroie réconfort et patience à ses proches durant cette épreuve difficile.

Son convoi funéraire partira de son domicile au 49 Trevenen Road, Lotusville Verulam à 17 heures. Il se rendra à la Mosquée de Wick Street et après la prière de Maghrib, il sera enterré au cimetière musulman de Verulam.

Ana in `ishtu lastu a`dama qûtaw-wa idhâ mittu lastu a`dama qabrâ

Himmatî himmat ul-mulûki wa nafsî nafsu hurrin taral-madhallata kufrâ

al-Imâm Ash-Shâfi`î (rahimahullah)

 

Ahmed Deedat, en français dans le texte http://deedat.ifrance.com

Forte d'un milliard de croyants, la religion musulmane trouve en la personne de Ahmed Hoosen DEEDAT un de ses plus fervents défenseurs à l'heure actuelle. Tout semble avoir commencé pour Ahmed DEEDAT alors qu'il était employé dans un petit magasin tenu par un juif qui l'encensait quotidiennement de citations et de remarques à connotations religieuses. "La vie était devenue impossible, dira-t-il, d'autant que nous n'avions pas les moyens de répondre".

Afin de pallier cette lacune, Ahmed DEEDAT s'engage dans la lecture, entre autres, des différents Evangiles, du Nouveau et de l'Ancien Testament. Après des études et des recherches minutieuses dans ces livres saints, il sera à même de déclarer : "Pour chaque point que vous avancerez au crédit de votre religion, j'en donnerai dix contre". Cette dernière phrase résume d'ailleurs assez bien l'état d'esprit du personnage que nous nous proposons d'étudier.

Ahmed Hoosen DEEDAT voit le jour en 1918 à Tadkeshvar dans la Province de Surat, à l'Est de l'Inde. I1 n'a que neuf ans lorsqu'il rejoint son père, Hoosen Qassim DEEDAT, en Afrique du Sud, où il est employé comme tailleur dans Grey Street. Tous deux s'installent alors à Durban. Il découvre alors en Afrique du Sud le racisme et l'oppression. Les personnes de couleur sont en effet une minorité écrasée par les White Rulers (les législateurs blancs) comme il se plaît à les appeler. Bien que très jeune, il souffre énormément de cette situation mais en ressortira quelques années plus tard renforcé dans ses convictions, qu'elles soient d'ailleurs religieuses ou politiques. Une scolarité effectuée à l'école islamique, Anjuman Islamic Madressa située dans Pine Street, lui permet d'étudier notamment l'Islam et l'Anglais. Par la suite, il poursuit sa scolarité à l'école laïque située dans Cross Street, puis à l'école gouvernementale de Carlisle Street. Enfin il termine ses études en 1934 et trouve alors un emploi dans un magasin de Waschbank près de Greytown dans la région du Transvaal, région située au nord-est de l'Afrique du Sud, puis à la Mission Adams à Amanzimtot.

Cette mission chrétienne marqua à jamais Ahmed DEEDAT. En effet, s'il travaille en tant que vendeur dans un petit magasin, il y a, à proximité de cette mission, un centre de formation pour missionnaires chrétiens. Des missionnaires qui se plaisent à s'essayer régulièrement sur les jeunes musulmans employés dans la mission. Ainsi Ahmed DEEDAT est lui aussi mis à l'épreuve et se voit poser des questions qui lui paraissent parfois inattendues et auxquelles il ne sait que répondre. Pourquoi Mohammed a-t-il imposé l'Islam par l'épée ? Comment se fait-il que Mohammed ait eu plusieurs femmes ? Savez-vous que le Coran est le plagiat de la Bible ? Autant de questions qui indisposent le jeune DEEDAT qui, faute de formation et de connaissance de l'Islam, ne peut répondre. II souffrira d'ailleurs énormément de cette situation que lui imposent les missionnaires chrétiens. Une situation qui n'est pas d'ailleurs sans rappeler celle qu'il connut en Inde avec les missionnaires britanniques ! Mais la conjoncture économique mauvaise, à cette époque, l'oblige à conserver l'emploi qu'il a et donc à souffrir des remarques désobligeantes de ces missionnaires.

C'est alors qu'il découvre un ouvrage qui lui ouvrira toute grande les portes de la connaissance de l'islam. L'ouvrage, publié en 1915, soit trois ans avant sa naissance comme se plaît à le faire remarquer Ahmad DEEDAT, s'intitule "Izharu al-haqq" (La vraie vérité). Cet ouvrage qui empeste le "mildiou" -c'est en ces termes qu'il en parle- lui fait découvrir l'islam et lui permet d'acquérir une bonne approche de sa religion afin de la transmettre à son entourage. Ce livre arme Ahmed DEEDAT, lui fournit du matériel afin d'assurer la défense de l'islam qu'il sent attaqué de toutes parts par les missionnaires. Dès lors, fort des enseignements de cet ouvrage, il organise des rencontres avec d'autres personnes et leur parle de la religion, de sa religion. Ces rencontres se multiplient et son auditoire est toujours plus important. C'est au cours d'une réunion à laquelle il assiste qu'il fait la connaissance d'un Anglais musulman, M. FAIRFAX. Celui-ci enseigne la religion comparative, et donne notamment des conférences ayant pour thèmes les prophéties telles qu'elles sont relatées dans la Bible. Ahmed DEEDAT suit ces cours avec assiduité. Alors que M. FAIRBAX sera absent, il proposera de le remplacer, un remplacement qui durera trois années avec un auditoire toujours plus important. "Enseigner fut pour moi la meilleure façon d'étudier !" déclare t-il alors. Si tout semblait le destiner à devenir employé de bureau, vendeur ou peut-être à terminer une carrière qui s'annonçait prometteuse à un poste de direction, déjà le caractère de Ahmed DEEDAT s'affirme et laisse présager une carrière d'orateur...

Parallèlement à son emploi de vendeur, il suit des cours du soir au Collège technique M.L. Sultan. Il y étudie la dactylographie, la comptabilité et les mathématiques, entre autres matières. Ses cours l'intéressent de plus en plus et il s'investit énormément dans ses études. Il s'inscrit également à des cours ayant trait à la radio, à l'électricité et quelques autres matières techniques. Il devine déjà qu'il ne pourra pas rester en Afrique du Sud, il se découvre une âme voyageuse. Alors il acquiert le maximum de connaissances et décide d'économiser parcimonieusement en vue d'un prochain départ. C'est ainsi qu'en 1949 se réveille de façon encore plus violente cette envie longtemps refoulée : partir !

C'est le Pakistan qui retiendra son attention. Un pays qui lui rappelle sans doute l'Inde où il a vu le jour et qu'il a quitté jeune adolescent. Il séjournera trois ans au Pakistan. Trois années durant lesquelles son expérience de la vente et de l'administration lui seront des plus utiles. Il est employé au sein d'une manufacture textile. Au terme de ces trois années, des raisons administratives l'obligent à faire un choix : repartir pour l'Afrique du Sud ou opter pour la nationalité pakistanaise.

Il décide de retourner en Afrique du Sud. Dés son retour, un poste à responsabilité lui est offert au sein de l'usine ou il était employé auparavant : l'ancien directeur étant décédé, un poste est vacant, il l'accepte aussitôt. Sept ans après, sa décision ferme et définitive est prise : désormais, il travaillera à la propagation de la religion islamique dans le monde. A partir de ce moment là, il consacrera la majeure partie de son temps à la mission qu'il s'est alors fixée. Il s'attache dés lors à travailler le coté psychologique de son projet, il cherche à développer sa confiance en lui, il participe à des conférences et des symposiums et organise des rencontres avec de nombreuses personnalités afin de débattre des questions religieuses, de soulever des points d'actualité et de répondre à toutes interrogations d'un point de vue religieux. Ses connaissances en matière de christianisme, de judaïsme et d'islam sont sans nul doute le fait de toutes ces entrevues et d'un travail très minutieux de mémorisation, d'analyse et de synthèse.

Sa carrière d'orateur débute réellement en 1954, avec pour cadre le Théâtre Avalon. Les conférences qu'il donne se succèdent et connaissent un succès qui l'étonne d'ailleurs, lui qui autrefois restait muet devant les arguments de son employeur juif et des missionnaires chrétiens. Sa popularité croissante le surprend toujours. Il est ainsi invité à donner des conférences. Il effectue, grâce à cette conférence, son premier vol en avion. Nous sommes en 1958 !

"Johannesburg, alors pourquoi pas Durban ?" se dit-il. En décembre 1958, il donne alors une première conférence, puis une seconde à Durban. Peu de temps, après l'occasion lui est donnée de s'installer à 75 kilomètres de Durban. Il fonde le centre "As Salaam" (la paix) qui se veut être une mission de formation pour musulmans. C'est en quelque sorte déjà l'ébauche du futur IPCI (Islamic Propagation Centre International - Centre International de Propagation Islamique). L'évolution du nombre de ses conférences et leur succès le conduisent à décider en 1959 de "faire carrière" en temps qu'orateur. Dés lors, il donnera régulièrement des conférences devant un auditoire qui regroupe parfois plusieurs milliers d'auditeurs. Il est appelé dans presque tous les centres administratifs de son pays, ainsi que les universités.

Il est également sollicité à l'étranger : en Europe, aux Etats-Unis, en Afrique, en Asie, par des pays chrétiens, musulmans, mais aussi bouddhistes, hindouistes... La conférence qui connut le plus grand succès fut, sans nul doute et jusqu'à ce jour, celle qu'il tint à Green Point, dans la région du Cap. Plus de trois mille personnes l'attendaient ce jour-là. Tout au long de son discours le silence le plus religieux régnait et une ovation générale vint conclure celui-ci.

Au tout début des années 50, Ahmed DEEDAT rédige son premier livret : "Mohammed dans l'Ancien et le Nouveau Testament". Ce livret marque le début d'une longue série d'ouvrages plus ou moins volumineux, traitant de sujets divers - religion, politique, sémantique - tous aussi riches les uns que les autres, et qui incitent le lecteur, qu'il soit d'obédience musulmane ou chrétienne, à se remettre en question a chaque question posée ainsi qu'à chaque réponse donnée. Parmi tous les ouvrages que Ahmad DEEDAT a rédigé deux sont particulièrement marquants : "La Bible est-ce la parole de Dieu ?" et "Les Arabes et Israël: conflit ou conciliation ?" Autant de sujets délicats qu'Ahmed DEEDAT tentent d'approcher, en établissant une étude comparative entre l'Islam et les autres religions, et plus particulièrement le christianisme.

Comment cet homme qui se plaît à se définir comme un autodidacte réussit-il à mobiliser tant de personnes lors des conférences données dans son pays, mais aussi à l'étranger ? Pourquoi ses ouvrages et ses cassettes sont-ils traduits à présent ? L'Homme est un personnage en lui-même. Il a pour lui un physique et un caractère fort, persuasif et des connaissances profondes dans le domaine de la religion, des religions, ainsi qu'un don incontestable d'éloquence.

Ahmed DEEDAT est l'homme d'une mission.

La mission de l'homme

La connaissance de Ahmed DEEDAT des Saints Livres chrétiens est incontestable. Tant lors de ses conférences, que dans ses ouvrages il semble jouer avec les textes religieux et les utilise à bon escient, parfois d'ailleurs à l'encontre de ses opposants ou amis d'autres courants religieux que le sien.

Il se plaît à rappeler que dans son propre pays, l'Afrique du Sud, les musulmans ne sont qu'une très faible minorité, 2 % de la population sud-africaine. Est-ce là l'argument qui lui donne tant de force et d'élan dans son combat pour la défense et la propagation de la religion islamique ?

Serait ce le fait du racisme et de l'oppression qui règnent encore dans son pays et qu'il combat au travers de ses conférences qui lui fournissent l'énergie qu'il révèle et déploie dans sa mission ?

Doté d'un style net, clair, percutant et parfois très incisif, à la limite même de la polémique et parfois de l'insulte, il ne laisse aucun doute quant à ses intentions : défendre, défendre et toujours défendre l'Islam, sa religion et celle de millions d'autres individus de par le monde. Il n'utilise dans ses discours une logique à toute épreuve afin de démonter, d'annihiler les accusations lancées contre ses raisonnements ou sa religion et retourne ces mêmes arguments contre son adversaire qu'il laisse parfois sans réponse.

Il  utilise, manipule et retourne les textes de la Bible à l'encontre même de ses interlocuteurs chrétiens. Sa technique est simple : d'abord écouter silencieusement, acquiescer, puis la repartie vient, tombant nette et acerbe. I1 utilise les propres armes de ses adversaires pour les mettre hors de combat.

Bien qu'il avoue reconnaître Jésus comme un prophète, qu'il accepte certains concepts de la religion chrétienne, il reste au plus profond de lui-même attaché à la défense de l'Islam. Il n'a rien d'un fanatique. I1 raisonne, il explique, il démonte les arguments et élabore une théorie de l'Islam, sa théorie.

Car l'Islam, pour Ahmed DEEDAT, c'est la RELIGION par excellence, celle qui régnera et s'imposera au monde, effaçant toute autre religion ou tout autre mode de vie qu'il soit juif ou communiste ! Il "considère l'islamisme comme la seule religion vraiment et purement monothéiste : et non moins le catholicisme avec ses saints, sa Vierge-mère, sa Trinité" (1). Sa tache dés lors consiste uniquement à montrer la voie de l'Islam.

S'il s'engage parfois dans de brèves déclarations, comme pour le livre de Salman Rushdie "Les versets sataniques" (2) pour ne citer que celles-ci, il marque une certaine prudence quant aux problèmes qui assaillent le monde contemporain. Certes, il reste ouvert aux idées qui l'entourent mais sa mission, avant tout, se résume à la propagation de la religion islamique. Même si au travers de ses écrits il est perçu comme un homme opposé à toute forme d'oppression, qu'elle soit physique, morale ou psychologique, à toute forme de colonialisme, qu'il soit politique soit économique, il se consacre entièrement et de façon prioritaire à l'Islam.

Note :

1. André Gide, Journal, 1889-1939, Editions Gallimard, Paris.

2."Que pensez-vous de Salman Rushdie, L'auteur d'origine musulmane de l'ouvrage diffamatoire "Les versets sataniques?"

"Je considère que c'est la l'individu le plus malsain et le plus vil que j'ai jamais rencontré. Je n'ai jamais imaginé avoir connaissance, au cours de ma vie, d'autant de corruption morale, même de la part d'un non-musulman. II est pourtant sensé être l'un des nôtres, il se veut musulman de naissance, mais en fait il n'est qu'un "Kafir" ("infidèle").

Arabs News repris dans Al Burhaan, décembre 1988.

Ouvrages

DEJA TROIS OUVRAGES DISPONIBLES !

Le "dieu" qui n'exista jamais 

 

A Benoni, est apparu un homme, sans aucune qualification théologique et qui pourtant, se présente comme étant un apôtre du Christ, envoyé par Dieu afin de convertir les musulmans au christianisme. Juriste de profession, il joue adroitement avec les mots et cite le Saint Coran, sans pourtant connaître un mot d'arabe, et mal à propos. Il veut convaincre les musulmans que Jésus (P) était aussi un Dieu, ce qui pour nous est d'une totale aberration du fait que c'est une antithèse à la Perfection Absolue d'Allah (Subhana nahu wa ta `Aala !)

 Résurrection, vraiment ?

La résurrection, était-ce une plaisanterie ? Par le biais du titre "Résurrection vraiment ?" Garner Ted Armstrong le Vice-président et co-éditeur de "The Plain Truth" de Juillet 1977, pose la question. La résurrection de Jésus-Christ de Nazareth est soit l'acte suprême de toute l'histoire, soit une invention flagrante et délibérée imposée aux adeptes du christianisme. Le personnage principal de la croyance chrétienne est-il réellement revenu des morts ?

Quel est son nom ? 

A la fin de mon discours publique ayant pour thème "Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui) le successeur naturel du Christ", un missionnaire chrétien demanda "Quel est son nom ?", faisant allusion à Dieu. Je me levai pour répondre mais avant que je n'ai eu le temps d'ouvrir la bouche devant le micro, il voulut répondre à sa propre interrogation prévenant ainsi toute autre intervention. Je lui dis : "Vous avez posé une question à laquelle je suis obligé de répondre". Il me répondit : "Oui, mais je peux y répondre" (rires dans la salle). Il cherchait une occasion d'être entendu. Où aurait-il pu trouver pareille assistance pour faire son prêche qui, de surcroît, était financé par les musulmans. Je lui dis : "Allez-y !" (Donnons-lui plus de corde pour se pendre).

ET BIENTOT INSHA ALLAH:

Le Coran, Miracle des Miracles

Mohammed, le plus grand

Crucifixion ou Cruci-fiction ?

Ahmed Deedat/Jimmy Swaggart : le grand débat aux usa

La BIBLE est-elle la parole de Dieu ?

Les Arabes et Israël : conflit ou réconciliation ?

Qui bougea la pierre ?

Le Signe de Jonas

Sur le Site le Nouvel Ordre Mondial Illuminati http://le-nouvel-ordre-mondial-illuminati.over-blog.com/

Ribaat : Voici 7 Articles d’Ahmed Deedat, spécialement sur les Gens du Livres Juifs et Chrétiens disponible sur ce site InchaAllah dont les titres sont :

- Le Christ dans l'Islam

- Résurrection ou ressuscitation

- Quel était le signe de Jonas

- Le Dieu qui n'exista Jamais

- Quel est son nom ou Allah dans la Bible

- La BIBLE est-elle la parole de DIEU

- Ahmed Deeda vs Jimmy Swaggart  grand débat

 

LOUANGE A ALLAH NOUS N’AVONS DE SAVOIR QUE DE LUI !

Partager cet article

Repost 0

Presentation

  • : L’ISLAM POUR L’HUMANITE JUSQU'A LA FIN DU MONDE / DEPUIS FEVRIER 2008
  • L’ISLAM POUR L’HUMANITE JUSQU'A LA FIN DU MONDE / DEPUIS FEVRIER 2008
  • : RIBAAT: Aux Musulmans et Musulmanes, voulant réveiller la Ummah! Aux Gens du Livre (Juifs et Chrétiens), voulant enfin marcher sur le Chemin Droit et connaitre la Vérité! Aux Athées voulant enfin connaître leurs Créateur! A tous les autres voulant vivre dans la miséricorde d’Allah Une seule et unique solution: Le Rappel du Message de l'Islam!: Pas de dieu autre que Allah, L’Unique et sans Associé, Et Mohammed s.a.w est le Messager d’Allah.LA ILAHA ILALLAH MOHAMMADAN RASOULOULAH
  • Contact

Rechercher